Téléphonie mobile : l’Arcep dévoile la carte précise de la couverture réseaux. Venez tester la couverture du Gard et du Vaucluse sur www.monreseaumobile.fr

20.09.2017

 Le gendarme des télécoms publie pour la première fois une carte interactive indiquant la vraie couverture des opérateurs de téléphonie mobile, sur tout le territoire. Un pavé dans la mare.

Fini le flou et les campagnes d'intox ! Taux de couverture réel, qualité de réception des appels, SMS... le gendarme des télécoms publie pour la première fois une carte interactive de la couverture mobile des opérateurs sur tout le territoire français, afin d'informer les consommateurs de la qualité du réseau chez eux.

« Les Français avaient l'impression qu'on leur donnait une information théorique. Notre volonté est de coller à leur réalité et de leur permettre de faire un choix éclairé », a déclaré lundi à l'AFP le président de l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep), Sébastien Soriano.

Jusqu'ici les cartes disponibles ( comme celle-ci ) se limitaient à offrir un panorama des zones couvertes, ou non, par les opérateurs (SFR, Orange Mobile, Free Mobile et Bouygues Telecom). Mais sans fournir d'indication sur, par exemple, la qualité du réseau.

Mais ça, c'était hier ! Désormais  chaque consommateur qui se rend sur le site monreseaumobile.fr  peut savoir si la couverture qu'offre son opérateur est limitée, bonne ou très bonne, voire simplement absente. Et ce, avec une précision et des détails inédits jusqu'ici.

 

« Nous souhaitons créer un choc de manière à ce que le consommateur puisse en avoir pour son argent », a précisé Sébastien Soriano. Et d'ajouter : « nous voulons donner les informations nécessaires pour que chacun choisisse l'opérateur qui lui convient le mieux ».

 

Inciter les opérateurs à investir davantage

Avec ces nouvelles cartes, l'objectif recherché par l'Arcep, qui par ailleurs dit envisager  une stagnation des redevances dues par les opérateurs à l'Etat, est d'inciter les opérateurs à investir davantage pour améliorer la qualité du réseau mobile dans l'Hexagone. 

L'Arcep étant neutre, ces nouvelles cartes proviennent des données communiquées par les opérateurs, après simulation des champs électro-magnétiques, sur une base commune, avec contrôle par l'Arcep. Ces données seront également disponibles en open data afin de permettre à « chacun de les utiliser, d'en évaluer la fiabilité et de créer de nouveaux outils comparateurs », précise l'Arcep.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags